• Cuisson raku

  •  

    La cuisson Raku:

    le raku ( japonais : 楽焼 rakuyaki ) signifie bonheur dans le hasard...

    Il est le résultat d'une technique d'émaillage d'origine coréenne qui s'est développée dans le japon du XVIème siècle. Il était lié essentiellement à la fabrication de bols pour la cérémonie du thé.

    On utilise un grès chamotté plus solide car les pièces doivent résister à de forts écarts de température. Le four utilisé est un four à gaz ou à bois.J'utilise pour mes cuissons raku un four à gaz (propane).

    Le raku est synonyme de cuisson basse température, les pièces émaillées sorties du four à environ 1000° (température atteinte en 1h environ) sont rapidement recouvertes de matières inflammables comme de la sciure de bois compactée, afin d'en empêcher la combustion en limitant l'apport d'oxygène au contact de l'émail en fusion.

    Cette phase est la réaction d'oxydo-réduction au cours de laquelle apparaissent les couleurs plus ou moins métalisées, les craquelures (choc thermique) ainsi que l'effet d'enfumage de la terre laissée brute qui forment les principales caractéristiques de ce type de céramique.

    Après refroidissement, les pièces sont nettoyées avec un produit abrasif pour enlever tous les résidus de suie et de cendre.