• Portrait

  •  

    Ma belle aventure céramique débute en Puisaye, au Château de Ratilly, dans les années 80, lors de stages d’été...

    Pendant 20 ans, mon premier parcours professionnel, la pharmacie, ne m’éloigne pas pour autant de la terre ; je vais d’atelier en atelier, dès que j’en trouve le temps.

    En 2007, je rencontre Augusto Tozzola qui m’enseignera le tournage : sa rigueur et sa passion de la transmission ont
    une incidence majeure sur mon nouveau chemin de vie. J’aime les émaux de grès, depuis toujours : une formation de 2 ans auprès d’Héléna Klug m’ouvre la porte des émaux haute température. Une belle rencontre, humaine tout d’abord et des cours uniques, basés sur la chimie et l’observation, l’apprentissage d’une méthode rigoureuse. Commence alors un long chemin de recherches... De mon passé de chimiste, je garde cet enthousiasme pour l’expérimentation, qui allie maitrise et surprises.

    La terre est pour moi un support d’expression des couleurs. Mes formes sont simples, courbes, rondes ; tournées, déformées ou estampées, principalement en grès blanc, cuites en atmosphère oxydante à 1280°C. Mes émaux vont des tons pastels, verts tendres, aux bleus plus vifs ; par le jeu des superpositions d’émaux je cherche à évoquer des histoires, des paysages,
    à faire rêver...